[./cecap-en-savoir-plus.html]
[./cecap-contacts.html]
[./cecap-activites.html]
[./cecap-presentation.html]
[./cecap-accueil.html]
[mailto:cecap92@wanadoo.fr]
[./cecap-adaptations.html]
[./cecap-conseils.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Les actions de prévention s'adressent davantage à des populations. Elles doivent se penser à trois niveaux :

-
La prévention primaire, proche de l'organisation sociale, est liée aux divers systèmes médico-sociaux (vaccinations, information, éducation pour la santé...).

-
La prévention secondaire consiste à prévenir ou à éliminer certains facteurs de risque bien connus. Sont à rechercher en priorité : tabagisme, alcoolisme, divers troubles métaboliques, hypertension, dépression et anxiété grave, ralentissements, environnement, stress et solitude.

Les risques se situent donc à plusieurs niveaux (médico-biologique, psychologique, social psychosociaux et comportemental). En interaction, ils se multiplient et perturbent de façon majeure le vieillissement. Or, toutes les études épidémiologiques confirment qu'après 65 ans, toute personne présente au moins trois risques associés.
      
Leur dépistage nécessite des bilans divers, médicaux mais aussi et surtout psychosociaux.

-
Enfin, la prévention tertiaire concernant la réhabilitation sociale et la prévention des rechutes, est plus proche des soins. Elle engage des actions de suivi indispensables et des initiatives diverses allant de la prise en charge de certains comportements jusqu'aux modifications de l'habitat, par exemple.

N'oublions cependant pas que
la santé est la résultante de toutes les étapes de l'existence, de tous les instants de la vie. En clair, elle est une affaire quotidienne et son approche est globale.
Prévention